COMMENT RENDRE LA VIE PASSIONNANTE EN ÉDUQUANT SES ENFANTS

Nos expériences ne sont pas celles de nos enfants.

Nous voulons souvent imposer nos choix, nos expériences à nos enfants.

S’il est vrai que nous leur devons éducation et protections, nous ne pouvons expérimenter la vie à la place de nos enfants.

Avoir des enfants : un contrat avec la vie.

Nos enfants ne nous appartiennent pas. Ils arrivent dans nos vies. Comme l’oiseau qui accueille ses petits dans le nid, ils ont besoin de notre amour, d’apprendre à se nourrir, à se protéger, à se débrouiller et puis un jour, ils prennent leur envol. Ils sont libres de vivre comme ils l’entendent.

C’est une sorte de contrat, nous leur apportons amour, protection, sécurité, nous leur donnons une éducation, un peu de savoir-vivre. Mais un jour, nos enfants partent faire leur vie. Il faut l’accepter. Ils feront peut-être des choix différents de ceux que nous aurions souhaités pour eux.

Les enfants ont leurs propres désirs et leurs propres pensées.

Nous avons souvent tendance à vouloir inculquer à nos enfants ce qui nous semblerait bon pour eux. Parfois même, nous voulons leur faire réaliser ce que nous n’avons pas réalisé nous-mêmes. Or notre rôle est juste de leur donner les outils pour qu’ils puissent réaliser leurs propres expériences, leur propre vie.

Alors, comment faire pour éduquer ses enfants :

Laissez-les aller au bout de leurs expériences.

Parfois, nos enfants veulent faire quelque chose que nous ne trouvons pas adéquat. Nous pensons que cette chose n’est pas bonne pour eux et nous entrons du coup en conflit avec eux.

Je me souviens de mon fils qui voulait jouer sur une console de jeu et je lui disais d’arrêter, car je trouvais que cela faisait trop longtemps qu’il était sur son écran. C’était une source de conflit permanent. Un jour, j’ai décidé de ne pas l’arrêter. Il a joué tout un dimanche après midi pendant que moi-même et son frère nous avons profité du beau temps et fait tout un tas de choses. À la fin de la journée, il s’est arrêté, les yeux explosés par le jeu, énervé et tendu par des heures de jeu accroché à sa console DS.

Il a éclaté en sanglots. Et là, nous avons pu parler sur du concret. Il se rendait compte de son état, qu’il avait perdu sa journée, qu’il n’avait rien partagé avec personne d’autre que sa « console ». Il avait fait l’expérience par lui même de ce que je lui expliquais. Depuis, le dialogue est là concernant la problématique des écrans en général.

Il est important de laisser les enfants se rendre compte par eux-mêmes de ce qu’on leur explique. Bien sûr, aller au bout d’une expérience ne doit pas comporter de risques, de danger et doit se faire en toute sécurité. Cela demande de la part du parent de la confiance, de la présence et une certaine patience.

Appliquer autant que possible ce que vous leur demandez

Par exemple, si nous demandons à notre adolescent de ne pas répondre à ses textos pendants le repas, il faut aussi se l’appliquer à soi-même.

Cette règle n’est pas toujours applicable. Vous n’allez pas vous appliquer la règle de vous coucher à 20 h 30 par exemple.

Il est cependant important quand vous demandez quelque chose à votre enfant de vérifier si c’est quelque chose que vous pouvez vous appliquer à vous même. Ce que nous devons avant tout c’est d’être cohérent entre nos demandes et nos actes.

Devons-nous laisser l’enfant choisir ?

Vaste question. Nous sommes dans une société ou l’enfant est roi. Et pourquoi pas. Pourtant, l’enfant reste un enfant et n’a tout simplement pas toujours toutes les données pour faire le bon choix.

Cependant, quand un enfant sait ce qu’il veut, il le dit. C’est quelque chose que vous devez apprendre à ressentir avec votre intuition et non avec votre tête. Quand l’enfant sait ce qu’il veut, aidez-le dans la mesure du possible.

Mais il y a aussi ces moments où l’enfant ne sait pas. Alors, choisissez pour lui. Ça le rassurera.

Il y a aussi ces moments ou votre choix va primer sur le sien. Soyez ferme avec votre choix. La négociation n’est pas toujours d’actualité. L’enfant aime entendre que vous aussi, vous avez des choix fermes, des décisions irrévocables, que vous savez ou vous aller. Que parfois, vous avez des désirs ou des impératifs qui ne vont pas lui permettre de faire ce qu’il veut. Plus vous êtes clair avec vous-même dans vos choix et dans votre vie en général, plus vous lui apprenez à l’être avec lui même.

La meilleure éducation : l’exemple que vous donnez

Vous l’aurez compris, vous pourrez imposer, commander, demander des choses à votre enfant, il n’y aura pas de meilleure éducation que l’exemple que vous lui donnez. Vous voulez qu’il soit attentionné, à l’écoute, soyez attentionné et à l’écoute.

Vous voulez qu’il reconnaisse ses erreurs, reconnaissez vos propres erreurs, même vos erreurs vis-à-vis de votre enfant. Beaucoup pensent que cela va les mettre en position de faiblesses. C’est tout le contraire, si vous êtes justes avec eux, ils le seront aussi avec vous. Et cela sera entre vous et votre enfant une très belle énergie.

L’éducation de nos enfants passe donc par notre propre éducation. Vous voulez que votre enfant soit heureux, soyez heureux vous même. Ne vous sacrifiez pas pour eux et n’ayez pas peur d’avoir un égoïsme positif, de vous occuper de vous, de vos passions, de vos amours, bref de prendre du temps pour votre propre bonheur. L’enfant est amour et ce qui le rassure et lui fait le plus plaisir, c’est que vous soyez pleinement heureux.

Vous aussi, ce qui compte le plus pour vous, c’est le bonheur de vos enfants. Mais comment demander à son enfant d’être heureux si vous ne l’êtes pas vous-mêmes ?

Les enfants éduquent aussi leurs parents.

Enfin, la plus belle chose que je vis dans ma vie de parent, c’est ce que j’apprends de mes enfants. Je les écoute beaucoup. Ils ont une véritable sagesse. À travers leurs mots, leurs actions, leurs attitudes, je trouve souvent des réponses à mes problèmes. Regardez-les, observez-les, demandez-leur parfois leur avis (quand c’est approprié bien sûr) et vous vous rendrez compte qu’il vous éduquent (si toutefois vous êtes éducable) autant que vous les éduquez.

Laurent Dominique

http://sacre-bonheur.com/

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *